La lutte contre le réchauffement climatique concerne tous les secteurs d’activité, de même que le secteur du bâtiment. En effet, ce secteur génère à lui seul 23 % des gaz à effet de serre et représente 43 % de la consommation énergétique nationale en France. Pour faire face à ces conditions défavorables pour l’écologie, le Grenelle de l’environnement est mis en place en 2007 et parmi les engagements forts et ambitieux nés de cette table ronde est la RT 2012. Cette réglementation thermique vise à réduire la consommation d’énergie des logements français. Des plans d’action et des mesures ont été élaborés dans le but de développer davantage la technologie industrielle des filières du bâtiment ainsi les équipements. Et l’atteinte de ces objectifs implique une maîtrise sur le plan économique et technique des énergies destinées à l’utilisation du chauffage et de l’eau chaude sanitaire. Avec ce défi de sauvegarde de l’environnement, les premières mesures consistent à économiser l’eau, réduire la consommation énergétique, limiter l’émission de CO2… C’est ainsi que le plombier du futur doit procéder progressivement à la mise en place de la plomberie écologique.

La plomberie, un métier de plus en plus high tech

La plomberie se veut à l’heure actuelle plus respectueuse de l’environnement et plus écologique. Et sa mise en place commence depuis la conception des matériaux et équipements jusqu’à leur installation de manière à ce qu’il y ait moins d’émission d’énergie grise. Ce processus de construction sera détaillé dans la seconde partie. On impose également des normes énergétiques au niveau de la construction de bâtiments neufs dont le résultat devrait mettre en place le Label BBC Bâtiment à basse consommation vers l’obtention du bâtiment à énergie positive en 2020. Les résultats concrets dans l’application de ces mesures reposent sur les nouvelles technologies en plomberie que les spécialistes en plomberie devront élaborer. La plomberie de demain repose sur des procédés intelligents entre autres de robinets équipés de capteurs pour maîtriser la consommation. On tend de plus en plus à opter pour le robinet électronique. Et ce ne sont pas les seuls équipements dotés de la technologie électronique mais aussi des chauffe-eau et des w.c. électroniques automatiques. Les installations sanitaires seront munis de commande vocale, de siège à mécanisme automatique ainsi que tant d’autres fonctionnalités.
La préoccupation première du plombier du futur est de maîtriser tous ces matériels innovants que ce soit en cas d’installation, de réparation ou de rénovation.
De nouveaux équipements qui tendent à préserver l’environnement et à faire des économies sont apparus dans le but de procurer à chaque habitation une structure en plomberie économique et écologique. Le plombier du futur saura nous éclairer dans le choix des matériaux et tirer profit des bonnes découvertes dans le domaine de la plomberie.

Innovation en plomberie

Auparavant, les matériaux utilisés en plomberie se limitent à l’acier galvanisé, à la fonte et au plomb. Avec l’avancée des recherches et pour des raisons de santé, ces matériaux ne sont plus recommandés par les professionnels. Les tuyaux en cuivre et en plastiques sont préférables et sont plus résistants à la corrosion. Bon nombre d’habitation française opte pour ce modèle de tuyau pour sa robustesse et sa longévité. Ces tuyaux résistent à la chaleur, à l’acidité de l’eau et à la pression et ne sont pas nocifs pour la santé des utilisateurs. Parmi les grandes innovations en plomberie, on peut citer également le PEX ou le polyéthylène réticulé qui est conseillé par les plombiers de la nouvelle génération. D’un coût moins élevé que les tuyaux en acier, il résiste parfaitement à la corrosion et à l’entartrage.
Plusieurs sont les nouveaux matériels issus des avancées technologiques qui contribuent à long terme à la protection de l’environnement pour ne citer que:

Robinet électronique tactile pour lavabo

– les économiseurs d’eau pour le robinet (les adoucisseurs d’eau, les filtres, les douchettes, les

osmoseurs, les mousseurs hydro- économes…)
– la double commande pour les chasses d’eau
– les cabines de douche à recyclage

Des règles sont également apparues depuis 2015 pour les chaudières, chauffe-eau et pompes à eau vendues dans l’Union européenne afin de réduire la facture énergétique de l’UE de 20%. Aussi, ces mesures ont été prises dans le but d’enlever progressivement sur le marché les appareils inefficaces, et les nouveaux matériels devront se munir d’étiquette qui indiquent leur consommation, A+++ pour les appareils qui consomment moins jusqu’à F pour les plus énergivores.

Mitigeur thermostatique mural

Les équipements en plomberie dans un futur proche seront par exemple composés de mitigeurs thermostatiques, des appareils dotés de la technologie photovoltaïque, des robinets sans capteurs visibles, des w.c. électroniques, des miroirs connectés à internet avec l’option écolo qui vous informe du temps passé sous la douche…Bref des outils intelligents qui satisfont les besoins actuels en matière de plomberie et en adéquation avec les démarches écologiques et environnementales.

Dans le marché de la plomberie en pleine évolution, exploiter ces innovations pour faire face à la concurrence ne suffit plus. Les plombiers du futur ne devraient plus se contenter d’une simple mallette à outils, et devraient s’orienter davantage vers la transformation digitale du métier.

Salle de bain du futur: miroir intelligent connecté

Digitalisation du métier

La France passe à la vitesse supérieure en ce qui concerne la transformation digitale du secteur bâtiment, ainsi que la digitalisation de l’artisanat. Le métier de plombier est un métier d’avenir et parmi les compétences les plus recherchées actuellement. Bien que le secteur n’attire pas tellement la nouvelle génération, le métier est en pleine évolution et promet un essor considérable. Avec l’ascension du numérique, le métier sera encore plus valorisé et le plombier du futur sera un professionnel connecté, équipé de matériels à la pointe de la technologie tels smartphone, tablette, logiciels de gestion, application modulable…Parmi les plus innovantes des applications destinées à la gestion des interventions des futurs plombiers chauffagistes, on peut citer quelques exemples:

Organilog est une solution payante, disponible en application web et mobile sur Android. C’est un outil indispensable pour les rapports d’intervention où toutes les données utiles sont recueillies tout de suite par l’application par simple synchronisation.
Solitech est une application web et mobile payante, consacrée à la gestion administrative et commerciale en temps réel de toute une équipe de plombiers-chauffagistes. Suivis, contrôles, devis, photos y seront automatiquement stockés.
Rapport de service de plombier est l’application Android payante, idéale pour les futurs plombiers. Avec cette solution, les heures de travail, les rapports d’intervention y seront enregistrés. La création de factures et la consultation de l’agenda sont un des avantages de cet outil innovant.
Plombier mobile donne accès à différentes fonctionnalités tel le calcul du débit gaz, la conversion d’unités, le calcul de puissance de radiateur et la détermination électropompe. Cette solution web est payante.

SwingService – Gestion des interventions

Nicoll Help Plombiers

Applications mobiles et logiciels pour plombier chauffagiste

Les plombiers de demain auront un dispositif qui lui permet de gagner de temps dans la gestion administrative. L’organisation des rendez-vous et interventions, l’établissement de devis, factures et relances seront tous automatisés. La gestion des stocks de matériel sera aussi informatisée et mise à jour automatiquement. L’intervention sera rapide, ordonnée et dans la transparence totale, que ce soit du côté des prestations ou du côté des tarifs.

              

Certes cette digitalisation apporte de la valeur ajoutée à la clientèle et une notoriété qui se basent sur une image sérieuse et moderne de l’entreprise ou de l’artisan.
Bons nombres de ces professionnels en plomberie se sont lancés dans la transition digitale, même si d’autres sont encore réticents pour passer au numérique malgré des chiffres qui parlent d’elle-même:

– 68 % des Français dépensent 1h50mn par jour en moyenne sur internet
– 81 % des entreprises qui ont connu une faillite en 2013 n’avaient pas une présence sur le net.
– Les entreprises ayant déjà passé le cap de la transition numérique ont eu une augmentation moyenne de leur chiffre d’affaires de 3 à 7 %.

On recense actuellement 73.152 entreprises* dans les métiers techniques de la couverture-plomberie-chauffage (CPC), avec 133.204 employés répartis dans des PME/TPE. C’est un secteur en pleine croissance et en pleine mutation que la demande est plus forte que l’offre. Mais à l’exemple du projet Sunrise Smart City qui a vu le jour auprès du campus universitaire de Lille 1 à Villeneuve-d’Ascq, les espoirs se ravivent que la croissance verte en matière de plomberie n’est pas un mirage. Le projet a pour objet de se projeter dans les enjeux de la ville de demain. Ils ont mis en place des capteurs au niveau de plusieurs kilomètres de réseaux d’assainissement, d’eau et de chauffage du campus pour mettre en place la démonstration de la ville intelligente et durable.

*Source: ACOSS 2012, note de conjoncture I+C/Capeb , Ellisphere