Établissement spécialisé dans le traitement des cancers, l’Institut Gustave Roussy est aujourd’hui doté d’un robot chirurgical de quatrième génération qu’est le robot Da Vinci Xi. Toutefois, son usage n’est pas totalement automatisé. L’engin est dirigé et contrôlé par un chirurgien tout au long de l’opération. Nombreux sont aussi les hôpitaux en France qui disposent déjà de la première et la seconde génération de ce genre d’engin. Le robot Da Vinci Xi a été utilisé par le chirurgien Benjamin Sarfati lors de l’ablation mammaire accompagnée d’une reconstruction du sein chez une patiente qui porte la mutation BRCA. Une deuxième patiente a également eu recours à cette chirurgie robotique dans le cadre de chirurgie préventive de son second sein.

Une technique mise au point par le Dr Benjamin Sarfati

Da Vinci Robot ChirurgienC’est à l’initiative du Dr Benjamin Sarfati que cette technique de chirurgie robotique a été mise en œuvre. Grâce au robot chirurgical Da Vinci Xi, la chirurgie du cancer du sein n’est plus désormais synonyme de mutilation. Les patientes qui doivent subir une ablation du sein peuvent bénéficier en fonction des indications médicales une reconstruction mammaire immédiate ou secondaire.

Avec l’arrivée du robot Da Vinci Xi, l’Institut Gustave Roussy offre une bonne qualité de vie à ses patients tout en leur donnant le maximum de confort dans leur prise en charge. L’établissement développe également la chirurgie robotique autour de la chirurgie gynécologique, digestive, plastique et reconstructrice et cervico-faciale. Il faut noter que la plupart de ces disciplines sont maîtrisées par le Dr Benjamin Sarfati qui est à l’origine de cette technique de chirurgie robotique.

Caractéristiques du robot Da Vinci Xi

Le robot Da Vinci Xi constitue un véritable outil chirurgical. Il est équipé d’une commande déportée du patient et possède quatre bras articulaires. Au cours le l’intervention, le chirurgien travaille sur une console opératoire afin d’articuler les bras de l’engin. Cela lui permet aussi de contrôler les mouvements du robot chirurgical sur le corps du patient.

Au bout des bras articulaires, on constate divers instruments flexibles comme des ciseaux de coagulation, une pince à disséquer et une micro-caméra endoscopique. Cette dernière permet au chirurgien de voir à l’intérieur du patient. Elle va aussi apporter une image HD ou 3D. Dans le cadre d’ablation du sein, ce robot chirurgical permet d’optimiser la précision afin de pratiquer des incisions plus fines tout en évitant les problèmes liés aux tremblements des mains pendant l’opération.

Outre le fait de pouvoir travailler sur des zones moins accessibles et avec des incisions beaucoup plus fines, la chirurgie robotique permet d’apaiser le patient avec des cicatrices discrètes et moins traumatisantes. Cela permet aussi de réduire les douleurs, ainsi que les risques d’infection après l’opération des seins.

Les bénéfices de la chirurgie robotique

Chirurgien utilisant le robot Da Vinci XiAvec les progrès dans la prise en charge des cancers, l’espérance de vie des patients s’améliore de plus en plus. Comparativement à la chirurgie conventionnelle, la chirurgie robotique permet de réduire les complications au cours et après l’intervention. D’ailleurs, les séquelles esthétiques ou encore fonctionnelles sont également réduites. Fabriqué par la société américaine Intuitive Surgical, le robot Da Vinci Xi demeure un fantastique engin télémanipulé par un chirurgien.

Toutefois, il faut noter que ce robot chirurgical ne peut pas remplacer l’homme. Il en est tout simplement un prolongement. En effet, c’est le chirurgien qui est le seul décideur à chaque étape de l’opération. Spécialisé dans la chirurgie plastique, esthétique et reconstructrice, le Dr Benjamin Sarfati exerce son métier au sein de l’Institut Gustave Roussy, mais aussi dans son cabinet privé à Paris.

Pour avoir une meilleure idée du fonctionnement de ce robot chirurgien, vous pouvez visionner la vidéo ci-dessous :