Grâce à la technologie, il est désormais possible de redonner espoir aux non-voyants avec un « œil bionique » dont nous verrons la définition plus bas qui a déjà fait ses preuves sur quelques patients de par le monde. L’appareil est composé d’une paire de lunettes avec caméra intégrée, d’un boîtier électronique portatif qui traite les données reçues par la caméra et d’un système de transmission allant jusqu’à un implant oculaire. Même s’il ne permet pas encore de voir, « l’oeil bionique », permet aux aveugles d’obtenir un meilleur confort de vie. Il est désormais possible d’en avoir pour un prix modique étant donné que la sécurité rembourse intégralement un des produits dont nous allons parler plus bas.

Définition d’« œil bionique »

Prothèse servant à remplacer un organe visuel défaillant. Il existe deux types de ces « yeux bioniques », remplaçant le nerf optique ou les photorécepteurs de l’œil.

oeil bionique schéma

Présentation et fonctionnement des « yeux bioniques »

Des expériences très prometteuses ont permis à plusieurs patients de recouvrer la vue. L’implant se présente sous deux formes, l’implant rétinal et l’implant cortical.
L’implant rétinal est une rétine artificielle ou lentille bionique principalement conçue pour les personnes atteintes de cécité. Son fonctionnement consiste à implanter à l’arrière (implant subrétinien), ou par-dessus (implant épirétinien), la rétine une prothèse électronique incluant jusqu’à 1500 microphrotodiodes (MPDA), ayant pour rôle de capter les informations venant de la lumière qu’elle reçoit. Les électrodes placées derrière ou sur la rétine, stimulent les neurones connectés sur le nerf optique, remplaçant alors le rôle des cellules des photorécepteurs causer par la maladie. Plus la prothèse contient d’électrodes, plus nette est la vision du patient.
Contrairement à l’implant rétinal, l’implant cortical est directement implanté au cerveau via des électrodes placées sur le cortex après ouverture de la boîte crânienne. Cet implant est destiné aux personnes ayant le nerf optique qui ne fonctionne plus (cécité corticale). Le patient porte une paire de lunettes avec caméra intégrée reliée à un ordinateur situé sur la ceinture du patient, lui-même relié aux électrodes placées sur le cortex. Cet implant est très peu développé, car il reste assez dangereux en raison de de la pose d’électrode sur le cortex en ouvrant la boîte crânienne.

Pour qui l’œil bionique est-il destiné ?

La technologie de l’œil bionique tel qu’il est développé ne permet pas encore à tous les non-voyants d’être totalement indépendants, mais grâce à l’implant, la vue peut s’améliorer. En effet, les nerfs optiques du patient doivent fonctionner et répondre efficacement à tout type de stimulation. Ainsi, l’œil bionique est destiné à toutes les personnes atteintes de retinite pigmentaire. C’est une maladie génétique grave et héréditaire qui provoque la dégénérescence progressive des cellules rétiniennes sensibles à la lumière. Elle engendre une déficience majeure de la vue et peut conduire jusqu’à la cécité ou la déficience visuelle totale. Dans le monde, environ 1,2 million de personnes sont atteintes de cette maladie. Il arrive parfois que les membres d’une famille entière soient touchés de façon plus ou moins grave. Aujourd’hui, ce sont les patients en stade terminal qui peuvent bénéficier de cet implant bionique.

Un espoir pour les individus atteints du DMLA

DMLALes chercheurs de chez Second Sight espèrent pouvoir développer la seconde génération de prothèse rétinienne Argus II pour qu’il puisse fonctionner sur des patients touchés par la cécité corticale. La DMLA ou Dégénérescence Maculaire liée à l’âge en fait partie. La DMLA est une maladie qui affecte principalement la zone centrale de la rétine d’un oeil. La cécité corticale commence à se manifester à partir de l’âge de 50 ans et plus l’âge avance, plus la maladie s’aggrave. Arrivée à un stade avancé, la maladie engendre une cécité absolue. Depuis 2011, l’œil bionique est disponible en France et il se destine aux personnes âgées de plus de 25 ans ayant déjà vu auparavant.

 

Les effets de l’œil bionique

Avantages et inconvénients

L’œil bionique apporte une grande évolution dans le monde de la vue. Elle donne autant d’espoir aux chercheurs qui se peinent à rendre la vue aux non-voyants. Grâce à cette nouvelle technologie, les personnes touchées par une cécité totale due à une dégénérescence peuvent retrouver la vue. L’implantation d’une prothèse bionique dernière génération a permis aux aveugles de retrouver la vue. Des tests effectués sur plusieurs patients ont été positifs. Certains ont pu lire des lettres à une distance de 1,5 mètre et d’autres ont pu distinguer une porte ouverte et fermée et même suivre une ligne au sol. Les personnes qui ont suivi le traitement sont devenues plus indépendantes. Il est important de souligner qu’une prothèse bionique a ses limites. La résolution d’image est du moins limitée et la vision est en noir et blanc même avec des lunettes équipées de camera miniature. Cependant, les programmes d’expérimentation qui sont en cours, ainsi que l’évolution technique devrait aboutir à un meilleur résultat.

Toutefois, l’implantation d’un œil bionique révèle quelques inconvénients. L’opération est toujours délicate à accomplir et demande beaucoup de patience. D’ailleurs, des infections peuvent se manifester sur la zone de l’opération et qui risque d’entraîner des dommages collatéraux. Un des inconvénients de l’implant bionique est que les spécialistes ne savent pas encore si cette intervention chirurgicale peut engendrer des effets secondaires au fil du temps. Dans certains cas, les implantations ont endommagé le globe oculaire.

 

Pose d’un implant à Bordeaux

charlotte oeil2

Une jeune Française se fait implanter une prothèse « ARGUS II ». Conçue par une société californienne, « ARGUS II », comporte un implant ne mesurant que quelques millimètres, des lunettes et un boîtier externe. Non voyante depuis dix la patiente originaire de Toulouse, elle fait désormais partie des 150 personnes à avoir ses « yeux bioniques » et est la plus jeune implantée d’Europe.
Dix jours après son opération, son œil reste un peu fermé, mais grâce à la combinaison de la lentille bionique du boîtier électronique et des lunettes avec caméra (il y a peu nous parlions des Google Glass), la Toulousaine peut voir des formes et suivre des lignes. L’opération a eu lieu au service d’ophtalmologie du docteur Korobelnik au CHU de Bordeaux. La jeune femme maman de trois enfants dit le sentir « comme une aventure pour faire avancer la science ». ARGUS II, a obtenu le forfait innovation et le prix conviendra à tout le monde grâce au remboursement intégral de la sécurité sociale.

Pour mieux comprendre le concept d’œil bionique, vous pouvez également visionner cette vidéo du Docteur Kierzek interviewé par Europe1 :


Œil bionique : en quoi consiste ce dispositif… par Europe1fr