Un drone désigne à la base un appareil militaire. Il y a aujourd’hui toute sorte de drone (que ce soit des drones professionnels où des drones de courses, etc.), mais depuis quelques temps, l’utilisation du drone militaire à fortement augmenter. Comme on peut s’en douter, c’est l’US Air Force qui est le plus gros utilisateur de drones militaires. Les drones peuvent avoir différentes fonctionnalités. En effet, certains drones seront uniquement consacrés à l’observation en altitude d’une zone de conflit (Afghanistan ou Irak pour les américains par exemple), d’autres qui s’approcheront un peu plus de cette zone de conflit.Il existe des drones qui s’occupent seulement de l’observation, et d’autres qui sont équipés de matériel d’armement, prêts à lâcher des missiles.De son côté, la France reste encore très loin derrière les Etats-Unis. Quand ceux-ci en ont quatre cents à leur disposition, la France n’en compte que six, dont quatre qui sont d’ancienne génération. Jusqu’à présent, les drones militaires français n’ont fait que des opérations d’observation et de surveillance dans les zones de conflit. Cependant, la question d’armer les drones français soulève le débat.

Les drones chambardent l’univers militaire

Drone : un appareil sans pilote qui fait la fierté de l’armée de l’air

Drone militaire USAHistoriquement, il existe certaines armes dont le développement a totalement changé la manière de mener une guerre. Armes à feu et poudre constituent une grande révolution de l’art de la guerre. Vient ensuite l’arme atomique qui a apporté quelques modifications à cette stratégie. À leur façon, les drones révolutionnent aujourd’hui les conflits de l’armée. Étant absents dans les années 2 000, les drones sont désormais un élément essentiel du jeu militaire avec les guerres en Afghanistan, en Irak et en Syrie. L’Amérique possède aujourd’hui plus 8 000 drones. De son côté, la France en dispose six. Aux États-Unis, le nombre de pilotes de drones ne fait qu’augmenter.

Conçus par General atomic, le drone militaire reaper et le Predator sont largement employés par les Américains du fait qu’ils peuvent rester en vol pendant une journée et une nuit entière. Ces drones assurent ainsi une surveillance permanente, ce qui est apprécié de l’armée. Nombreux sont aujourd’hui les pays qui cherchent à s’équiper de drones. Les Britanniques possèdent aussi leur propre drone. Il s’agit du tarani fabriqué par BAE Sytems avec la collaboration de plusieurs entreprises anglaises. Le drone tarani incarne parfaitement le symbole d’aéronautique de défense anglaise. Ce drone de combat possède 4 mètres de haut et 9 mètres d’envergure.

Drone de combat, une réalité qui s’impose

Dans l’univers militaire, les drones sont devenus une réalité. Au départ, ils étaient utilisés en tant que cible volante par les avions de guerre. Désormais, ils sont voués pour la récolte d’informations qui seront transmises à la chaîne de commandement. Contrairement à un drone civil, le drone de combat (ou drone militaire) est capable de mener une opération de destruction massive à l’aide d’un missile embarqué. C’est d’ailleurs le cas de tarani, de reaper et de predator. Cependant, l’utilisation des drones de combat a suscité un grand débat dans la société civile. Mais ce qu’il faut retenir c’est que l’usage d’un drone relève toujours d’une personne. Inutile de donc de penser qu’il s’agit d’un robot tueur qui frappe sa cible sans intervention extérieure.

Reportage de France 24

Drone : une arme redoutable ?

Les caractéristiques d’un drone militaire

Un des principaux atouts d’un drone de combat est sa furtivité. Presque la majorité des drones militaires peuvent atteindre 20 000 mètres d’altitude. Ils intègrent des détecteurs infrarouges, thermiques et magnétiques et également des caméras haute-définition. Les drones militaires peuvent aussi capter le moindre mouvement humain au sol. Par ailleurs, les drones de combat peuvent être de petite taille. C’est le cas par exemple du drone Drogen français utilisé pour capter la présence des engins explosifs sur les routes.

Malgré ses atouts, un drone militaire à des limites. Tout d’abord, son utilisation nécessite la présence d’un génie et d’autant plus, son autonomie demeure limitée. Outre cela, il doit être transporté par un convoi, ce qui constitue un problème majeur sur le terrain de guerre. Enfin, la plupart des drones de combat demandent une grande piste d’atterrissage pour faciliter leur lancement. Un drone militaire reste un engin imposant par rapports aux autres types de drones.

Exemples de modèles de drones militaires connus

  • MQ-1 Predator: drone militaire américain qui a pour mission d’observer et de surveiller les zones de conflits. Il dispose aussi d’un matériel d’armement.
  • nEURON: drone militaire français conçu par Dassault Aviation. Si pour l’instant il n’effectue que des missions d’observation et de surveillance, ils seront bientôt armés dans le but de détruire les systèmes de défense antiaérienne et d’ouvrir la voie aux Rafales.

Contrairement aux américains qui ne cessent de développer des drones de combat capables d’attaquer de façon autonome, les français veulent quant à eux maintenir les pilotes pour les décisions stratégiques.

Ainsi, concernant les drones militaires, le débat subsiste. Faut-il bombarder via les drones comme le font les Etats-Unis avec le Predator, ou faut-il les utiliser comme moyen de surveillance et d’observation afin d’ouvrir la voie aux vrais avions de guerre ?

Entretien drone de guerre