Centrale de traitement de l'air par Coral SA

Une CTA, ou bien plus précisément une centrale de traitement d’air, est un élément technique de traitement d’air. C’est également un système qui vise à altérer les caractéristiques d’un flux d’air entrant par rapport à une commande. Elle est consacrée au chauffage, au rafraîchissement, à l’humectage ou à la déshumidification des locaux industriels ou tertiaires. Il s’agit d’un système tout air à débit variable ou constant. Elle constitue par ailleurs l’un des éléments essentiels d’un système de chauffage, ventilation et climatisation (CVC). Une centrale de traitement d’air est soit de type monobloc (constitué d’un seul bloc), soit constituée de modules adjoints les uns aux autres, en fonction de la configuration (modules filtres, modules batteries chaudes et froides, modules ventilations, et bien plus encore).

Les différents types de centrales de traitement d’air

On distingue essentiellement deux types de CTA :

La centrale de traitement d’air simple flux

La centrale de traitement d’air simple flux est soit tout air repris, soit tout air neuf, soit en assemblage des deux flux.

La centrale de traitement d’air double flux

La centrale de traitement d’air double flux favorise tous les assemblages possibles entre l’air neuf, l’air traité, la reprise d’air, l’air rejeté, en fonction de la configuration.

Comment fonctionne une centrale de traitement d’air ?

Le principe de fonctionnement d’une centrale de traitement de l’air simple flux est assez simple. En effet, il est question de prendre l’air extérieur auquel on fait subir un traitement (le refroidir ou le chauffer, puis le purifier) et de le transmettre à travers un réseau de gaines hydrauliques dans les locaux qui ont besoin d’être alimentés en air neuf traité.
S’il s’agit plutôt d’une centrale de traitement d’air double flux, en complément de la première mission (celle de la CTA simple flux), la centrale de traitement d’air récupère l’air pièces qui nécessitent un arrachage d’air (généralement pollué ou qui nécessite un certain taux de reconduction) et l’évacue hors du bâtiment.

Les spécificités de la centrale de traitement d’air

Une centrale de traitement de l’air participe au confort d’une pièce ou d’un environnement en garantissant les tâches ci-après :

Objectifs de la centrale d’air

  • L’introduction d’air neuf (procédant ainsi au remplacement de l’air dit pollué)
  • L’épuration de l’air transmis (par filtration)
  • La contribution au bien-être ambiant (intervention sur l’humidité et la chaleur de l’air soufflé)
  • La diminution du bruit extérieur (il n’est plus nécessaire d’ouvrir les fenêtres)

Certaines centrales de traitement d’air à l’exemple des VMC double flux ont à leur disposition des caissons d’échange qui favorisent la récupération des calories, grâce à l’utilisation de la chaleur de l’air récupéré pour réchauffer l’air entrant.
En outre, une centrale de traitement d’air double flux est en mesure de fonctionner suivant divers régimes :

Les différents types de filtration d’air

  • recyclage total : aucun air neuf n’est apporté, le traitement de l’air (épuration, hygroscopie) se déroule strictement sur l’air ambiant
  • Recyclage partiel : une portion de l’air prélevé est rejetée et changée par de l’air neuf
  • Tout air neuf : le débit entrant est équivalent au débit sortant. Il devient par conséquent intéressant de recouvrer l’énergie sur l’air prélevé grâce à un récupérateur sur air pollué.

La configuration automatisées des centrales

Les températures, débits et vitesses sont réglés grâce à des batteries et des registres qui entrent dans la constitution du système. Les centrales de traitement récentes sont la majorité du temps normalisées par des automates de régulation. Il convient également de noter que c’est le niveau de performance des filtres installés qui définit le niveau de purification de l’air.
Le rôle de quelques éléments :

  • Volet de reprise : permet de réguler l’admission de l’air récupéré dans l’espace à traiter, et fonctionne en simultané avec le volet d’air neuf
  • Filtration : protège la centrale de traitement de l’air contre les diverses particules et la poussière, pouvant nuire à son fonctionnement ainsi qu’au confort des personnes. On peut enregistrer différents niveaux de filtration