Les inventions high-tech peuvent être visibles ou virtuelles, comme le montrent les 3 nouveautés présentées. D’abord, nous verrons l’étonnant Flyboard, grâce auquel son utilisateur peut voler. Puis Revolut, une néobanque qui permet d’échanger des cryptomonnaies. Enfin, Libra, la future cryptomonnaie que lancera Facebook en 2020. 

 

Le Flyboard, c’est quoi ? 

 Grâce au Flyboard Air, l’être humain vole désormais bel et bien !

Son utilisateur est attaché à une petite plateforme, grâce à des chaussures et des harnais adaptés. La plateforme est propulsée par des turbines à gaz. Une manette sans fil permet de manier l’appareil. Ainsi, le Flyboard Air s’élève jusqu’à 150 mètres de hauteur et atteint une vitesse de 140 kilomètres par heure. Un mode pilote-automatique maintient l’altitude sans que le pilote doive actionner à nouveau la manette.

Ce surprenant appareil coûte un peu plus de 220 000 euros. 

Vous avez peut-être aperçu le Flyboard Air lors du défilé du 14 juillet 2019 sur les Champs-Elysées. D’ailleurs, l’armée est très intéressée par cette invention française. Le pilote du défilé en est aussi l’inventeur : Franky Zapata, ancien champion du monde de jet ski. Le 25 juillet 2019, il projette d’ailleurs de traverser la Manche en Flyboard, un siècle exactement après l’exploit de Louis Blériot. Il aurait même déjà créé une voiture volante et une moto volante !

Source : compte @zapataracing sur Facebook

 

 

Une banque permettant d’échanger des cryptomonnaies

La banque en ligne Revolut est une « néobanque ». Certaines banques gratifient d’une somme d’argent leurs nouveaux clients en cas d’ouverture de compte. D’autres secteurs économiques comme les casinos en ligne sont friands des essais gratuits pour leurs nouveaux clients. Avec l’émergence des plateformes de comparaison de jeux en ligne, nombreux d’entre eux l’utilisent en véritable levier marketing pour acquérir de nouveaux consommateurs (cliquer sur le lien pour un exemple). Et ça marche ! Mais Revolut étant une jeune banque, elle ne dispose pas de la trésorerie suffisante pour de tels cadeaux. Pour compenser, à l’instar de néobanques comme N26, elle n’applique pas de frais sur les paiements et les virements à l’étranger. Elle permet également d’échanger 5 cryptomonnaies (Bitcoin, Litecoin, Ethereum, Bitcoin Cash et XRP), ce qui constitue une première pour une banque &tous publics&. Avec Revolut, 29 devises peuvent ainsi être changées en cryptomonnaies. Mais surtout, la banque se charge de toutes les transactions. Car en temps normal, en raison des contraintes inhérentes à la &blockchain& et au déminage des cryptomonnaies, cette procédure est longue, complexe et parfois risquée.


Source : compte @revolut sur Facebook

 

 

Libra, la cryptomonnaie de Facebook

Facebook prévoit de lancer sa cryptomonnaie en 2020, la Libra. Elle sera achetable en ligne ou dans des points de vente (en liquide également). L’objectif de Facebook est de permettre aux utilisateurs de transférer de l’argent instantanément « aussi facilement et instantanément que quand vous envoyez un message » et ce, avec des frais extrêmement réduits. Contrairement aux cryptomonnaies existantes, la Libra sera adossée à une réserve de monnaie et de valeurs. Cela devrait donc lui conférer une stabilité monétaire et la rendre populaire. Cela ne l’empêche pas d’avoir déjà des détracteurs, notamment au sein du gouvernement américain et de la Réserve fédérale. 

 

 

Désormais, grâce au Flyboard Air, l’humain peut voler ! Revolut permet à ses clients d’échanger des cryptomonnaie en simplifiant ce processus habituellement complexe. Facebook lance une nouvelle cryptomonnaie : Libra. On n’arrête donc pas les innovations, quelles seront les prochaines ?